Centre de services scolaire
de Montréal

Centre de services scolaire de Montréal

Table des matières

Programme de la qualité de l'air intérieur

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a toujours accordé une grande importance au maintien d’une bonne qualité de l’air intérieur dans ses écoles. Chaque année, le CSSDM intervient sur tous les aspects qui peuvent améliorer la qualité de l’air dans ses établissements en accord avec son Programme sur la qualité de l’air intérieur (PQAI).

Ce plan structuré d’entretien préventif assure le maintien d’un environnement sain, sécuritaire et propice à l’apprentissage pour tous les usagers. Il comprend une série d’actions pour l’atteinte de ces objectifs incluant ,entre autres :

  • la formation de personnel;
  • l’inspection et l’entretien préventif planifiés des bâtiments;
  • un programme de nettoyage des conduits de ventilation;
  • la mise en œuvre de programmes de gestion des contaminants;
  • un programme de rehaussement de l’entretien ménager.  

Élaboré en étroite collaboration et avec le soutien de la Direction de santé publique (DSP) de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, le PQAI est en vigueur depuis 2012. Le CSSDM est d’ailleurs le premier centre de services scolaire à avoir développé un tel programme.

Le CSSDM, à l’affût des nouvelles données scientifiques

Le CSSDM fait partie d’un comité d’experts qui implique, entre autres, des acteurs du ministère de la Santé et des Services sociaux, du ministère de l’Éducation du Québec (MEQ), d’autres centres de services scolaires et acteurs clés pour étudier les enjeux liés à la qualité de l’air dans les écoles. Le CSSDM adapte ses pratiques d’entretien et forme son personnel au gré des nouvelles connaissances du milieu.

Lecteurs de CO2

Qu’est-ce que le CO2? Pourquoi le mesurer?

Le CO2 est produit naturellement par la respiration humaine. Ainsi, il est émis par tous les élèves d’une classe. Sa présence dans les locaux scolaires n’occasionne pas d’effets sur la santé des occupants.

La concentration de CO2 représente toutefois un indicateur de la qualité de la ventilation et un indicateur de confort. Ces mesures visent donc à déterminer si des interventions correctives sont nécessaires.

Selon le MEQ, une concentration quotidienne moyenne de CO2

  • inférieure à 1 000 parties par million (ppm) est idéale;
  • inférieure à 1 500 ppm est acceptable, l’ouverture des fenêtres et de la porte est souhaitable;
  • supérieure à 1 500 ppm demande une intervention comme l’ouverture des fenêtres et de la porte. 

Il est à noter que les locaux n’ayant pas accès à des fenêtres ouvrantes sont ventilés par un système mécanique qui assure l’apport d’air frais extérieur dans ceux-ci. 

Advenant des données supérieures, le service des ressources matérielles du CSSDM est informé et des actions seront prises. 

 

Installation des lecteurs de CO2

En juillet 2021, le MEQ a lancé un appel d’offres afin de doter toutes les classes de lecteurs de CO2. L’installation est en cours et se déroulera en 4 phases, échelonnées sur plusieurs mois. L’ordre de priorité a été déterminé par le MEQ à la suite des résultats obtenus lors de l’échantillonnage de CO2 de l’an dernier. 

Les lecteurs de COpermettront de faire la collecte de données en continu et d’ainsi apporter les correctifs nécessaires dans les lieux d’apprentissage scolaire.

Pour les écoles, les lectures en temps réel permettront d’intervenir rapidement et directement dans les locaux. Au besoin, il sera possible d’ajuster l’apport d’air extérieur ou d’aérer complètement un local durant une pause. 

Pour le CSSDM, les données de moyenne quotidienne serviront à identifier les tendances et à cibler les bâtiments qui requièrent des plans d’intervention plus généraux et/ou des travaux correctifs de plus grande envergure, si nécessaire.

Priorité et avancement de l'installation des lecteurs

Dernière mise à jour : 26 novembre 2021  

Pourcentage des écoles installées
Écoles installées 7%

Les lecteurs de CO2 sont en cours de distribution et d’installation dans les classes du CSSDM. La priorité a été accordée par le MEQ en fonction des résultats de l’opération d’échantillonnage 2020-2021.  

Lecteurs de CO2 installés :

  • Académie Dunton
  • Ahuntsic, annexe
  • Du Petit-Chapiteau
  • Saint-Jean-de-Brébeuf
  • Saint-Jean-de-la-Lande
  • Saint-Justin, annexe temporaire (8300 rue De Teck)
  • Saints-Martyrs-Canadiens

Lecteurs de CO2 à installer :

  • Académie de Roberval
  • Alphonse-Desjardins, annexe temporaire
  • Centre Lartigue, annexe temporaire (1750, rue Saint-André)
  • Des Monarques, pav. St-Jean-Vianney
  • École des Métiers de la construction de Montréal, annexe 1
  • Fernand-Seguin, pavillon Hubert-Reeves
  • François-de-Laval
  • Internationale de Montréal, secondaire
  • Jeanne-LeBer
  • La Voie
  • Les-Enfants-du-Monde
  • Louis-Hippolyte-Lafontaine
  • Paul-Bruchési
  • Saint-Albert-le-Grand
  • Saint-André-Apôtre, annexe
  • Saint-Antoine-Marie-Claret
  • Saint-Émile
  • Saint-Louis-de-Gonzague
  • Saint-Louis-de-Gonzague, annexe
  • Saint-Paul-de-la-Croix
  • Saint-Pierre-Claver
  • Saints-Martyrs-Canadiens
  • Sophie-Barat, annexe

Lecteurs de COinstallés : 

  • Au Pied-de-la-Montagne, pav. Jean-Jacques-Olier
  • Boucher-De La Bruère
  • Des Monarques, annexe temporaire
  • Des Monarques, édifice Marie-Rollet
  • Gédéon-Ouimet
  • Louise-Trichet
  • Marc-Favreau
  • Saint-Jean-de-la-Lande, annexe

Lecteurs de CO2 à installer pour les écoles ventilées naturellement :

  • Ahuntsic
  • Arc-en-Ciel
  • Armand-Lavergne
  • Atelier
  • Barclay
  • Barthélemy-Vimont, annexe
  • Bedford
  • Bienville
  • Camille-Laurin, annexe
  • Centre Champagnat, annexe
  • Centre Hochelaga-Maisonneuve
  • Centre Lartigue
  • Centre Marie-Médiatrice
  • Centre Sainte-Croix
  • Centre Saint-Louis
  • Charles-Bruneau
  • Chomedey-De-Maisonneuve
  • Christ-Roi
  • Coeur-Immaculé-de-Marie
  • CREP, annexe
  • De la Lancée (primaire et secondaire)
  • De l’Étincelle
  • Des Cinq-Continents, pavillon Dupuis
  • Dollard-des-Ormeaux
  • Dominique-Savio (primaire et secondaire)
  • École des métiers de la construction de Montréal
  • École des métiers de l’horticulture de Montréal
  • École des métiers de l’horticulture I
  • Élan
  • ÉMICA, annexe 1
  • Espace-Jeunesse
  • Évangéline
  • FACE
  • Félix-Leclerc (occupation transitoire)
  • Gadbois
  • Garneau
  • Gilles-Vigneault
  • Gilles-Vigneault, annexe temporaire (2005 Victor-Doré)
  • Hélène-Boullé
  • Internationale de Montréal, primaire
  • Iona
  • Irénée-Lussier
  • Irénée-Lussier, annexe
  • Jean-Baptiste-Meilleur
  • Joseph-François-Perrault, annexe
  • Judith-Jasmin
  • La Dauversière
  • Lambert-Closse
  • La Mennais
  • Lanaudière
  • La Petite-Patrie, pav. Notre-Dame-de-la-Défense
  • Laurier
  • La Vérendrye
  • La Visitation
  • Léonard-De Vinci, pavillon préscolaire et 1er cycle
  • Le Plateau
  • Le Vitrail
  • Louisbourg
  • Madeleine-de-Verchères
  • Maîtrise des petits chanteurs du Mont-Royal
  • Marie-Anne, annexe Rosalie-Jetté
  • Marguerite-Bourgeoys
  • Marguerite-De Lajemmerais
  • Marie-de-l’Incarnation
  • Marie-Rivier, pavillon Legendre
  • Marie-Rivier, pavillon Louvain
  • Notre-Dame-du-Foyer
  • Notre-Dame-de-Grâce
  • Notre-Dame-de-Grâce, annexe (Étoile Filante)
  • Notre-Dame-de-l’Assomption
  • Notre-Dame-des-Neiges
  • Notre-Dame-des-Victoires
  • Saint-Albert-le-Grand, annexe temporaire
  • Saint-Ambroise
  • Saint-Ambroise, annexe
  • Saint-André-Apôtre
  • Saint-Anselme
  • Saint-Arsène
  • Saint-Barthélémy, pavillon des Érables
  • Saint-Barthélémy, pavillon Sagard
  • Saint-Bernardin
  • Saint-Bernardin, annexe
  • Saint-Clément
  • Saint-Donat
  • Saint-Donat, annexe
  • Sainte-Bernadette-Soubirous
  • Sainte-Bernadette-Soubirous, annexe
  • Sainte-Cécile
  • Sainte-Claire
  • Sainte-Jeanne-d’Arc
  • Sainte-Louise-de-Marillac
  • Sainte-Odile 
  • Sainte-Odile, annexe
  • Saint-Etienne
  • Saint-François-Solano
  • Saint-Gabriel-Lalemant
  • Saint-Grégoire-le-Grand
  • Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle
  • Saint-Justin, annexe
  • Saint-Léon-de-Westmount
  • Saint-Luc, annexe 1
  • Saint-Luc annexe 2
  • Saint-Marc
  • Saint-Mathieu
  • Saint-Mathieu, annexe
  • Saint-Noël-Chabanel, pavillon des Bâtisseurs
  • Saint-Pascal-Baylon
  • Saint-Pierre-Apôtre
  • Sans-Frontières
  • SDIP/CREP
  • Simonne-Monet
  • Sophie-Barat, annexe temporaire

Lecteurs de CO2 à installer pour les écoles ventilées mécaniquement :

  • Alice-Parizeau
  • Alphonse-Desjardins
  • Baril
  • Barthélemy-Vimont
  • Camille-Laurin
  • Centre Champagnat
  • Centre Gabrielle-Roy
  • Centre Saint-Paul
  • Centre Yves-Thériault
  • Champlain
  • Charles-Lemoyne
  • De la Petite-Bourgogne
  • Des Cinq-Continents
  • Des Nations
  • École des métiers de l’aérospatiale de Montréal
  • École des métiers de l’aérospatiale de Montréal, annexe Mirabel
  • École des métiers de l’aérospatiale de Montréal, annexe Québec
  • École des métiers de l’aérospatiale de Montréal, annexe Trois-Rivières
  • École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal
  • École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal
  • École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal, annexe
  • École des métiers de l’horticulture de Montréal
  • École des métiers de l’informatique, du commerce et de l’administration de Montréal (ÉMICA)
  • Édouard-Montpetit
  • ÉMCM, annexe Québec
  • Eulalie-Durocher
  • François-de-Laval, annexe
  • Félix-Leclerc
  • Guillaume-Couture
  • Henri-Julien
  • Honoré-Mercier
  • Jeanne-Mance
  • Joseph-Charbonneau
  • Joseph-François-Perrault
  • Léonard-De Vinci
  • Louis-Colin
  • Louis-Dupire
  • Louis-Joseph-Papineau
  • Louis-Riel
  • Lucien-Pagé
  • Lucille-Teasdale
  • Ludger-Duvernay
  • Marc-Favreau, annexe
  • Marie-Anne
  • Marie-Favery
  • Montcalm
  • Notre-Dame-des-Victoires, annexe
  • Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours
  • Philippe-Labarre
  • Pierre-Dupuy
  • Père-Marquette
  • Rose-des-Vents
  • Robert-Gravel
  • Saints-Martyrs-Canadiens, annexe
  • Sainte-Bibiane
  • Saint-Benoît
  • Sainte-Catherine-de-Sienne
  • Sainte-Lucie (nouvelle école janvier 2022)
  • Saint-Enfant-Jésus
  • Saint-Fabien
  • Saint-François-d’Assise
  • Saint-Gérard
  • Saint-Henri
  • Saint-Isaac-Jogues
  • Saint-Justin
  • Saint-Léon-de-Westmount, annexe Charlevoix
  • Saint-Luc
  • Saint-Nom-de-Jésus
  • Saint-Noël-Chabanel, pavillon des Découvreurs
  • Saint-Raymond
  • Saint-Simon-Apôtre
  • Saint-Zotique
  • Sophie-Barat
  • Victor-Doré
  • Victor-Rousselot

Lecteurs de CO2 installés : 

  • Pauline-Julien, installation faite par le locateur

Foire aux questions

Plusieurs éléments composent la QAI :

  • la température;
  • le taux d’humidité relative;
  • le nombre de changements d’air par heure;
  • la qualité de l’air extérieur;
  • la présence de contaminants (moisissures, particules en suspension dans l’air, amiante, composés organiques volatils (COV), radon, monoxyde de carbone (CO), etc.).

Une QAI adéquate est importante pour assurer les meilleures conditions d’apprentissage et de travail en classes possibles. Ainsi, le taux de CO₂ dans un environnement intérieur est un bon indicateur afin de déterminer si l’apport d’air frais est suffisant pour le bien-être des occupants. 

Pour garantir un suivi rigoureux de la qualité de l’air intérieur, la concentration de CO2, la température et le taux d’humidité dans les classes seront suivis en continu. Il sera possible d’avoir une meilleure gestion de la ventilation dans les salles de classe et, ainsi, contribuer à une bonne qualité de l’air et au confort des occupants.

Rappelons que le confort thermique (température et humidité relative adéquates) et une ventilation suffisante (concentration de CO2 adéquate) sont toujours souhaitables. Par contre, ils sont parfois difficiles à obtenir comme en hiver en période de chauffage, l’été en période de canicule et dans les bâtiments non ventilés mécaniquement. Pour plus de détails, consultez le Document de référence sur la qualité de l’air dans les établissements scolaires du Ministère de l’Éducation

Le MEQ a récemment publié différents documents sur la qualité de l’air dans les établissements scolaires. Sur cette page, vous pouvez entre autres consulter le suivi de la qualité de l’air intérieur, l’état d’avancement des mécanismes de contrôle de la qualité de l’air et l’entretien de systèmes de ventilation. 

Un rapport du groupe d’experts scientifiques et techniques, publié le 8 janvier 2021 par le ministère de la Santé et des Services sociaux, mentionne que l’observation du taux de CO2 dans un environnement intérieur est un bon indicateur pour déterminer si l’apport d’air frais est suffisant pour le bien-être des occupants. 

Les concentrations de CO2 ne présentent pas de risques directs sur la santé des occupants, mais peuvent suggérer la nécessité d’améliorer la ventilation dans les locaux concernés. En effet, une ventilation insuffisante peut avoir un impact sur la productivité des élèves. Un déficit de ventilation, c’est-à-dire à des taux plus bas que ce qui est recommandé par les règlements ou les standards, peut également se traduire en une accumulation de certains contaminants de l’air intérieur.

Les concentrations présentes à l’intérieur des bâtiments scolaires ne sont pas dangereuses pour la santé des usagers.

Toutefois, il est vrai qu’une concentration trop grande de CO2 dans un lieu fermé peut être problématique. Les actions prises par les organismes scolaires, comme l’augmentation de la ventilation dans les locaux, préviennent cet inconfort.

Il est très important de différencier le dioxyde de carbone (CO2, expiré par les humains) du monoxyde de carbone (CO, produit par de la mauvaise combustion).

  • Un bas taux de CO2 est désiré pour le confort, la réussite scolaire et la dilution de certains contaminants pouvant être présents dans l’air intérieur par la ventilation.
  • Une présence de CO constitue un danger grave imminent (évacuation de l’école).
  • Selon le MEQ, une concentration moyenne quotidienne de CO2 inférieure à 1 500 parties par million (ppm) peut être utilisée comme indicateur d’une bonne ventilation.
    • La cible établie pour les nouveaux bâtiments (construits après 2014) est une concentration quotidienne moyenne de CO2 inférieure à 1 000 ppm. Cette même cible sera la norme pour les travaux d’amélioration de la qualité de l’air dans les bâtiments scolaires réalisés au courant des prochaines années.
  • Le taux d’humidité relative devrait varier entre 30 % et 55 %, selon le type de ventilation et la saison.
  • Une température ambiante devrait varier entre 20 °C et 26 °C, selon le type de ventilation et la saison

Bâtiments ventilés mécaniquement

Le bâtiment est équipé d’un système mécanique de ventilation assurant un chauffage et/ou un refroidissement. Il assure un apport d’air frais extérieur dans les locaux. Ces bâtiments peuvent également bénéficier de fenêtres ouvrantes, ce qui augmente la possibilité d’apport d’air frais.

Bâtiments ventilés naturellement

Le bâtiment n’est pas équipé d’un système de ventilation mécanique. L’ouverture des portes et des fenêtres est nécessaire pour assurer un apport d’air frais extérieur.

À l’état naturel à l’extérieur, les concentrations de CO2 se situent  entre 350 et 450 ppm. Étant donné que toutes les formes de vie qui respirent émettent du CO2 à chaque expiration, dans un milieu intérieur, on doit s’attendre à ce que les concentrations de CO2 soient supérieures à ce qu’on observe à l’extérieur. 

Le MEQ a fourni au Centre de services scolaire de Montréal un guide incluant les protocoles à suivre dans les cas où les données dépassent les seuils établis. Chaque situation sera analysée et des actions seront mises en place afin d’améliorer la situation.

Des actions plus simples seront d’abord prises (ex. : application de la procédure d’ouverture des fenêtres et des portes, sensibilisation) et, de manière graduelle, des actions plus complexes seront effectuées (ex. : installation d’échangeurs d’air ou remplacement de systèmes de ventilation mécanique).

Une ventilation optimisée est essentielle pour les écoles ventilées naturellement (accès à des fenêtres) comme pour les écoles ventilées mécaniquement. Ainsi, les contaminants de l’air intérieur peuvent être extraits et diminués par un apport d’air provenant de l’extérieur. 

Certaines bonnes pratiques sont alors de mise afin d’assurer un maximum de circulation d’air dans les différents locaux. Il est important de favoriser l’ouverture des fenêtres en continu, si possible, ou lors des récréations, du dîner et en fin de journée. L’ouverture de la porte de la classe et du vasistas (s’il y a lieu) est également de mise. Ces mesures sont encore plus efficaces lorsqu’elles sont réalisées dans toutes les classes au même moment puisque cela favorise une circulation d’air de part et d’autre du bâtiment.

D’abord, il est important de mentionner que tous les locaux de classes qui n’ont pas de fenêtres ouvrantes sont ventilés par un système mécanique. Tous les systèmes mécaniques sont reliés à un système de télégestion centralisé qui permet un suivi constant de la performance des systèmes. De plus, les systèmes de ventilation sont vérifiés et entretenus par des équipes spécialisées.

L’ouverture des portes des locaux et la vérification que les grilles de ventilation soient dégagées de toutes obstructions (objets, mobiliers, etc.) sont des bonnes pratiques complémentaires à appliquer.

Il est à noter que le MEQ est responsable de l’achat des lecteurs de CO2 et de leur approvisionnement aux établissements scolaires.

En raison de la présente pandémie, le plan d’installation des lecteurs de CO2 connait certains retards. En effet, les fournisseurs connaissent des enjeux de transport et d’approvisionnement hors de leur contrôle, dont une fermeture d’usine à l’étranger due à la pandémie de la COVID-19. Les fournisseurs font également face à la pénurie mondiale de composantes électroniques, autre conséquence de la pandémie. Le Ministère travaille étroitement avec ceux-ci pour mettre en place des solutions et atteindre les objectifs fixés. 

Le MEQ a établi la priorité d’installation selon les résultats obtenus lors de l’échantillonnage 2020-2021. 

Consultez la section Priorité d’installation des lecteurs pour connaître où se situe une école.

Il ne s’agit pas d’une simple installation. Les lecteurs de CO2 viennent avec des processus qui permettront d’optimiser et d’améliorer les systèmes de ventilation en place.

Le personnel qui œuvre dans les écoles pourra agir en temps réel pour améliorer la qualité de l’air dans sa classe, notamment en ouvrant les fenêtres et la porte. Il aura accès à des indicateurs clés afin de s’assurer de maintenir un milieu d’apprentissage favorable à la réussite scolaire.

Il est également à noter que ce plan est élaboré sur un horizon de 10 ans. L’objectif est de maintenir les établissements scolaires bien ventilés bien au-delà de la pandémie de la COVID-19.

Pour l’élaboration du nouveau protocole de mesure du CO2, l’équipe du Ministère a travaillé en étroite collaboration avec l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en Sécurité du travail (IRSST).

Les experts de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et de l’INSPQ ont soutenu le MEQ dans cette démarche en le conseillant et en commentant les documents produits.

Opération d'échantillonnage de CO2 - Année 2020-2021

Conformément à la demande du MEQ, le CSSDM a procédé à un échantillonnage des taux de CO2 de chaque type de classes dans tous ses établissements à l’hiver 2020-2021.

Pour consulter les résultats de mesures de CO2 par établissement : https://www.cssdm.gouv.qc.ca/citoyens/ventilation-qualite-air/mesures-co2-etablissement/

Cet échantillonnage a permis de révéler, dans un premier temps, des situations problématiques dans certains bâtiments. Ces situations ont été adressées et des corrections ont été apportées.