Centre de services scolaire
de Montréal

Centre de services scolaire de Montréal

Les écoles secondaires La Dauversière (1er cycle) et Évangéline (2e cycle) sont le 1000e milieu scolaire au monde à offrir le Programme d’éducation internationale, appelé au Québec PÉI. Pour souligner l’événement, des représentants de l’Organisation du baccalauréat international (IBO) et de la Société des écoles du monde du BI du Québec et de la Francophonie (SÉBIQ) sont venus à l’école Évangéline pour rencontrer le personnel et les élèves ainsi que pour remettre une plaque commémorative. Parmi les visiteurs, mentionnons la présence de Drew Deutsch, directeur de la région Amérique de l’IB et de Louis Bouchard, président de la SÉBIQ.

L’historique

Depuis leur création, les écoles La Dauversière et Évangéline donnaient le programme régulier du secondaire aux élèves de Cartierville. À la suite de la demande de nombreux parents qui voulaient le Programme d’éducation internationale (PÉI), le Conseil des commissaires autorisait, en octobre 2009, ce projet pour en débuter l’implantation durant l’année scolaire 2010-2011. Les deux écoles ont reçu leur accréditation officielle le 28 janvier 2013. Cette année, plus de 180 élèves, de la 1re à la 3e secondaire, suivent le PÉI dans les deux écoles.

OBI et SÉBIQ

L’Organisation du baccalauréat international (IB), dont le siège social est à Genève, met à la disposition des établissements scolaires du monde trois programmes scolaires internationaux qui peuvent se conjuguer avec les programmes scolaires nationaux des divers pays où sont situés les établissements qui décident de les adopter. Établie au Québec depuis 1988, la Société des écoles du monde du BI du Québec et de la francophonie (SÉBIQ) est une organisation sans but lucratif dont la mission est d’accréditer et de soutenir les établissements scolaires québécois qui donnent l’un ou l’autre des programmes de l’IB, au primaire, au secondaire et au collégial. À ce jour, la CSDM compte neuf écoles secondaires ayant le PÉI ainsi que trois écoles primaires.

Rappelons qu’avec ses 200 établissements et ses 16 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 100 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.

Voir toutes les nouvelles